Logement

On dit de Marseille que c'est un grand village. Plus précisément, c'est une succession de 111 quartiers, chacun possédant sa propre identité, et reflétant le cosmopolitisme de la ville. Marseille est une ville bien desservie par les transports en commun, qui bouge, qui grandit. Y vivre est une expérience en soi, tant la ville ne ressemble à aucune autre en France. Un étudiant qui arrive pour poursuivre son master à l'EJCAM pourrait s'y perdre, mais pas de panique, voici quelques bonnes adresses :

 

                                                                                                                                                                                                                                    Le Centre Ville (1er et 2éme arrondissement) : comme son nom l'indique, c'est le point névralgique de la ville avec pour artère principale le mythique Vieux Port. A sa gauche, La Canebière avec ses rues commerçantes,  le quartier Noailles, la gare St Charles et sa plate forme de transports. De  l'autre côté on retrouve le cours d'Estienne d'Orves, très animé avec ses cafés et ses terrasses. Les étudiants trouvent leur bonheur dans cette localisation, d'autant que le centre ville est très bien désservi avec le réseau de bus, tramway et métro. Les studios y sont nombreux, mais il est conseillé de commencer ses recherches courant juillet. Il y a plusieurs universités dans les alentours, et à trop attendre, vous pourriez avoir de mauvaises surprises.Le Centre Ville. Comme son nom l'indique, c'est le point névralgique de la ville, avec pour artère principale La Canebière, qui descend jusqu’au Vieux Port. La Canebière est traversée par des rues commerçantes, telles que la rue de Rome ou la rue Saint Féréol. S'y trouve également le quartier typique (mais bruyant !) de Noailles, avec ses marchés animés. Plus au nord, le quartier Saint-Charles avec la gare, ainsi que Les Réformés, restent bien desservis et proches de l’école.

Du port, en remontant vers les jardins du Pharo et Notre-Dame de la Garde, le cours d'Estienne d'Orves, très animé avec ses cafés et terrasses, mérite le détour. Les étudiants trouvent leur bonheur dans cette localisation, d'autant que le centre ville est bien desservi par le réseau de bus, tramways et métros. Les logements adaptés pour les étudiants y sont nombreux, des résidences étudiantes récentes ont vu le jour, mais il est conseillé de commencer ses recherches courant juillet. Il y a plusieurs établissements universitaires dans le secteur, et à trop attendre, vous pourriez avoir de mauvaises surprises...

 

 

La Plaine et Le Cours Julien. Bien connus des jeunes marseillais, les quartiers jumeaux de La Plaine et du Cours Julien sont des lieux courus et prisés par les étudiants, et tout particulièrement par ceux de l'EJCAM. A quelques mètres de l'École, ce coin bohème alterne restaurants, librairies, salles de concerts et autres lieux artistiques. Les étudiants de l'EJCAM ont coutume de s'y retrouver après les cours. Plusieurs habitats adaptés aux étudiants sont disponibles dans le quartier et ses environs. Là encore, il est préférable de se renseigner plusieurs semaines avant la rentrée.

 

 

 

 

 

Le boulevard Baille (5ème arrondissement) : à quelques mètres de La Plaine et du Centre ville, ce long boulevard se prolonge sur les boulevards Chave et Jean Moulin. Outre les possibilités de logements et la proximité avec l'École, le boulevard et ses alentours sont bien desservis par les transports en commun.

 

 

 

 

 

Castellane et le Prado. C'est le coin des cinémas et des bars "bon chic bon genre", qui se prolonge vers le Prado, Périer ou la rue Paradis. Encore proche de l’école ce quartier, à l’articulation des 6ème et 8ème arrondissement, est très bien desservi grâce aux deux lignes de métro qui se rejoignent à Castellane. Les loyers y sont légèrement plus élevés qu’en cœur de ville et certaines rues dans les hauts de Périer peuvent atteindre des sommets (au sens propre comme au figuré !). A privilégier donc pour le calme... Plus loin, mais desservis uniquement par les bus, les quartiers de Mazargues ou de la Pointe Rouge augurent de la vie tranquille et déjà nature qui s’étire le long des plages et criques du 8ème arrondissement.

La Joliette, les Docks et le Panier. On s’éloigne encore de l’École, mais le métro résiste et les loyers baissent. Ces quartiers populaires pourront réjouir les amoureux de Marseille, là où s’imagine le futur de la ville, et où les tours vitrées, musées, salles de spectacles et ferries en partance pour la Méditerranée, côtoient les anciens immeubles marseillais et les fonds de cours sombres.