Décès d’Hervé Ghesquière, ancien étudiant de l'école de journalisme de Marseille (EJCAM)

L'EJCAM apprend avec tristesse le décès d'Hervé Ghesquière, l'un de ses anciens étudiants, et s'associe à la douleur de ses proches.

Grand reporter, Hervé avait travaillé pour France 2 et France 3, pour la radio Fréquence Nord, et enseignait à l'université de Valenciennes. Depuis 2012, il travaillait pour le magazine Envoyé Spécial. Il avait été enlevé en Afghanistan en décembre 2009 avant d'être libéré en juin 2011.

En guise de témoignage, quelques mots d'une collègue, Isabelle Staes, Directrice régionale de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui s'était mobilisée, ici, à Marseille, pour sa libération et celle de Stéphane Taponier :

Hervé est pour nous tous dans le métier un journaliste courageux, passionné, engagé,  un esprit libre, une parole franche ... et un caractère bien trempé. Il l'avait montré d'ailleurs au moment de sa libération après 547 jours de détention en Afghanistan en répondant à ceux qui reprochaient une trop grande prise de risque qu'il n'était pas au service de la communication des uns ou des autres ( en l'occurrence l'armée française) mais au service  de l'information qu'il vivait comme une mission. Alors que les journalistes sont trop souvent décriés, il ne faut jamais oublier que chaque jour des femmes et des hommes passionnés par leur métier risquent leur vie pour raconter le monde tel qu'il est. 
Hervé était de ceux là, nous ne l'oublierons jamais.
Toute la profession pleure aujourd'hui.

© AFP