Aller au contenu principal

Conférence : 40 ans de mutation des métiers du journalisme et de la communication à l’ère du numérique

A l’occasion des 40 ans de l’École de Journalisme et de Communication d’Aix-Marseille (EJCAM), l’Institut Méditerranéen des Sciences de l’Information et de la Communication (IMSIC) et l’EJCAM se sont associés pour réfléchir à l’évolution des métiers du journalisme et de la communication, au cœur de leurs préoccupations respectives. Recherche et pédagogie ont proposé à cette occasion une réflexion commune, aboutie et résolument tournée vers les étudiants, alumni, professionnels et chercheurs.
Ces quarante dernières années marquent des mutations profondes dans les métiers du journalisme, de la communication et des médias. Alors que la communication a su se faire une place dans tous les secteurs et dans toutes les institutions (associations, entreprises, services publics, etc.), le journalisme a particulièrement été bouleversé par l’émergence du web et la généralisation de la publication d’informations en ligne. Ainsi les métiers auxquels forment l’EJCAM ont également beaucoup évolué.
Actrice majeure de la formation dans ces secteurs, à Marseille et en France, l’École de Journalisme et de Communication a su accompagner ces mutations à travers le temps. Ces quarante années, et l’adossement de l’IMSIC, désormais 3e plus grand laboratoire national en Sciences de l’Information et de la Communication, ont également modifié les liens entre enseignement et recherche. Ainsi, cette célébration des 40 ans de l’EJCAM était donc l’occasion de faire le point sur ces évolutions, regarder le chemin parcouru mais aussi se projeter dans l’avenir.

Cet évènement a eu lieu le vendredi 30 septembre 2022 à l’EJCAM.

  • 16h15 : Conférence introductive par le Président du conseil de l’EJCAM, Jean-Clément Texier

     

    Philippe Boccara, Grand reporter/rédacteur en chef (mobilités France Info) et responsable de la formation radio à l'EJCAM, a animé les deux tables rondes qui s'en sont suivies.

  • 16h30 - 17h30 : Table ronde 1 « Quarante ans de journalisme, permanences et mutations »

    Cette première table ronde a rassemblé chercheurs de l’IMSIC et des journalistes, anciens étudiants de l’école. La table ronde avait pour objectif de balayer plusieurs thèmes tels que la désinformation et les fake-news ; l’évolution du rapport de défiance avec les publics ; et les changements du métier en lien avec la publication d’informations en ligne.

    Les participants :

    • Julien Benedetto, Journaliste, Présentateur de Journaux Télévisés, France Télévisions
    • Azzeddine Ahmed-Chaouch, Journaliste-reporter, Emission Quotidien, TMC
    • Alexandre Joux, ancien Directeur de l’EJCAM, Professeur des universités et spécialiste des médias d’information
    • Jean-Marie Leforestier, Journaliste, Marsactu
    • Béatrice Nivois, Directrice Déléguée Antennes et Contenus à France 3 PACA
    • Mathilde Vinceneux, Journaliste, France Inter
  • 17h30 - 18h30 : Table ronde 2 « Quarante ans de communication, permanences et mutations »

    Cette deuxième table ronde a interrogé les évolutions d’un secteur qui s’est profondément inscrit dans tous les espaces de la société en quelques décennies. Plusieurs chercheuses de l’IMSIC ont mis en perspectives ces évolutions, plus particulièrement dans deux directions : la communication autour du développement durable et la communication persuasive. Cette table ronde a été complétée d’intervenants professionnels, anciens étudiants de l’EJCAM qui ont mis en perspective ces sujets et leurs expériences.

    Les participants :

    • Sabri Derradji, Attaché de presse – chargé des relations publiques, FNSEA
    • Céline Pascual-Espuny, Professeure des universités, Directrice du laboratoire IMSIC
    • Marie-Pierre Fourquet-Courbet, Professeure des universités, EJCAM-IMSIC
    • Peggy Molina, Directrice de la communication et du Marketing territorial, Montélimar Agglomération
  • 18h30 - 19h00 : Discours de clôture

    Discours de clôture mettant en lumière les moments forts de l’école depuis sa création et son rôle dans l'amélioration de l'insertion professionnelle des étudiants, notamment, dans la Région PACA.

    • Eric Berton, Président d’Aix-Marseille Université
    • Didier JAU, Maire des 4e et 5e arrondissements de Marseille
    • Pauline Amiel, Directrice de l’EJCAM
  • 19h00 : Soirée festive

    Un buffet a été proposé pour poursuivre les échanges et la soirée

  • Table ronde 1 « Quarante ans de journalisme, permanences et mutations »

    Julien Benedetto

    Julien Benedetto a obtenu son Master Journalisme à l’Ecole de Journalisme et Communication de Marseille (EJCM) en 2003.

    Après des courts passages à La Voix du Nord, France Bleu Nord et France 3 Lille, il réalise ses premiers reportages pour le journal de 13 heures et le Journal de 20 heures de France 2 au sein des services « société » et « enquêtes et reportages » (faits divers). En 2004 et 2005, il présente la chronique sports dans l'émission Télématin.

    Entre 2005 et 2016, il couvre, pour les journaux de 13 heures et 20 heures, les grands événements sportifs : JO de Pékin, de Vancouver, de Londres, de Sotchi, JO de Rio, Euro 2012, Coupe du monde 2014 au Brésil, Euro 2016 en France, Tour de France, Roland-Garros, Tournoi des 6 Nations, Dakar, Coupe Davis, Championnats du monde de ski et Route du Rhum. Entre 2010 et 2016, Julien Benedetto est joker à la présentation des journaux de 7 h et 8 h dans l'émission Télématin.

    En décembre 2010, il reçoit un micro d'or pour un reportage réalisé aux Jeux olympiques de Vancouver. En décembre 2012, il reçoit un micro d'or pour un reportage réalisé aux Jeux olympiques de Londres.

    Depuis janvier 2022, Julien Benedetto anime la tranche 14 h/16 h sur la chaîne Franceinfo. Il est également joker du 13 h de France 2. Il a la particularité d’avoir présenté, comme titulaire ou joker, quasiment toutes les éditions des JT de France Télévisions : Télématin, 13 h et 20 h sur France 2 mais aussi 12/13 et Soir 3 sur France 3.

    Azzeddine Ahmed-Chaouch

    Diplômé de l’EJCAM en 2006 (EJCM à l'époque), Azzeddine Ahmed-Chaouch rejoint Le Parisien-Aujourd'hui en France après avoir été Lauréat du Prix Pascale Gérin (Meilleur stagiaire de l'été 2016). Il a fait "ses classes" au très formateur service "faits divers" où il couvre, notamment l'affaire Courjault dite des "bébés congelés". Il rejoint ensuite le tout nouveau service "web" et y révèle sur le site la fameuse vidéo "Casse-toi pov' con". Il pousse ensuite la porte du service politique où il couvre l'actualité de l'extrême-droite, alimentée par la succession de Jean-Marie Le Pen au FN.

    En 2009, M6 l'embauche pour intégrer la nouvelle équipe qui lancera le premier JT de la chaîne du soir de la chaîne le "19-45". Chargé de l'actualité politique et "police-justice", il révèle avec son confrère François Vignolle l'affaire "Zahia". En 2015, il rejoint l'émission le Supplément sur Canal + puis Quotidien sur TMC présentée par Yann Barthès (produites par la société Bangumi).

    Pendant ces 16 années, dans ces différentes rédactions, il a pu, en parallèle, publier quatre ouvrages : Le Testament du Diable (sur Le Pen), la France du Djihad, OM, Premier pour toujours et très récemment Dossier V13 (PLON) sur le procès des attentats du 13 novembre. 

    Azzeddine Ahmed-Chaouch est titulaire d'une Licence de Sciences Politiques et d'un Master 2 de Journalisme. C’est un grand supporter de l'OM. 

    Alexandre Joux

    Après des études de philosophie et un Doctorat en Sciences de l’information et de la communication, obtenu à l’Université Paris II Panthéon – Assas, Alexandre Joux a été chargé de mission à la Direction du développement des médias (Services du Premier Ministre). Il rejoint ensuite le Forum d’Avignon en tant que Directeur, accompagnant son développement lors de ses quatre premières éditions (2008 à 2011). Il fut ensuite directeur de l'EJCAM (2012-2022) où il est actuellement responsable des masters en partenariat avec Science Po Aix et du master RECICOM. Ses recherches portent sur l’économie de l’information et des industries culturelles, en particulier dans les contextes de convergence et d'internationalisation, sur les évolutions du journalisme et la désinformation. Alexandre Joux est le responsable de l'axe 4 de l'IMSIC Marseille "Mutations du journalisme et environnements médiatiques". Il est, par ailleurs, membre fondateur de La Revue européenne des médias, éditée par l’Université Paris 2 et siège au comité éditorial de la revue Hermès et de la revue Les cahiers du journalisme.

    Alexandra Ducamp

    Diplômée de la promotion 2003 du Master Journalisme de l’EJCAM, elle travaille à La Provence, où elle a occupé différents postes à Marseille comme en région, au reportage et dans l'encadrement.

    Elle a été notamment chef d'édition adjoint à Aix-en-Provence (management d'une équipe de 10 personnes, mission rédactionnelle centrée sur la couverture de l'actualité politique et des grands événements culturels). Elle est journaliste au pôle société depuis trois ans, dont deux entièrement dédiés à la couverture de la pandémie de covid-19 sous tous ses aspects (santé, politique...). 

    Jean-Marie Leforestier

    Diplômé de l'EJCAM en 2011, Jean-Marie Leforestier est aujourd'hui le rédacteur en chef du journal marseillais d'investigation Marsactu. Après avoir travaillé pour plusieurs titres de presse locale, il s'est spécialisé dans l'enquête et la couverture de l'actualité politique.

    Mathilde Vinceneux

    Journaliste au service Police-Justice de France Inter, Mathilde Vinceneux a auparavant travaillé pour plusieurs radios : Radio France, France Info et France Bleu de plusieurs régions. Lauréate du Prix François Chalais du jeune reporter, dans la Catégorie Radio, en 2018, elle a obtenu son Master Journalisme à l’EJCAM, cette même année.

     

  • Table ronde 2 « Quarante ans de communication, permanences et mutations »

    Sabri Derradji

    Sabri Derradji est responsable des relations presse à la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) depuis 2 ans. Issu du double cursus Communication publique dispensé par l’Ecole de Journalisme de Marseille et Sciences-Po Aix, il est titulaire d’un Master 2 Métiers de l’information : communication, lobbying, médias.

    Il a entrepris, en parallèle, des études alors qu’il était conseiller municipal de la Ville de Manosque, délégué à la vie associative. Il a une expérience professionnelle en tant que journaliste reporter d’images à France 3 Marseille et à la Télé locale Corse. Il a également travaillé au service communication du Préfet des Alpes-de-Haute-Provence, en qualité de conseiller communication en 2018, délégué à la communication interne et des relations presse.

    Depuis 2020, à la FNSEA, il occupe le poste d’Attaché de presse de la présidente Christiane Lambert (top 100 des personnalités publiques les plus cités dans les médias) et est responsable des relations presse du réseau de cet organisme à Paris.

    Il est, par ailleurs, Comédien en activité et en tournée.

    Céline Pascual-Espuny

    Professeure des Universités en Sciences de l'information et de la Communication à Aix-Marseille Université, les recherches de Céline Pascual-Espuny portent depuis plus de vingt ans sur les changements liés au développement durable et sur les thématiques environnementales en général. Elle est également co-directrice du laboratoire de recherche IMSIC (Institut Méditerranéen en Sciences de l'Information et de la Communication, EA 7492), où elle co-dirige l'axe 2 : Communications et organisations, actions – innovations et valeurs sociétales, publiques. Au niveau national et international, elle co-anime le Groupe d'Etudes et de Recherche Communication, Environnement, Science et Société.

    Marie-Pierre Fourquet-Courbet

    Elle est Professeure des universités en Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) à Aix-Marseille Université. Après des études de Sciences de Gestion et une expérience professionnelle dans les domaines du marketing et de la communication, elle obtient un DEA puis un doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication, avec une co-direction en Psychologie Sociale, en 2000. En 2010, elle obtient une Habilitation à Diriger des Recherches en SIC.
    Après avoir été Maître de Conférences à l’Université d’Avignon pendant plus de 10 ans, elle intègre l’EJCAM en tant que Professeure des Université en 2013. Elle est responsable du Master « Communication événementielle et médias numériques, Option Médias numériques ». Chercheure à l’Institut Méditerranéen des Sciences de l’Information et de la Communication (IMSIC, EA 7492), ses travaux portent sur la communication médiatique et numérique, les médias et nouveaux médias.

    Peggy Molina

    Directrice de la communication et du Marketing territorial de Montélimar-Agglomération, Peggy Molina a 25 ans d’expérience en communication institutionnelle et politique, 15 ans de conduite de projets et 10 ans d'expertise en marketing territorial.

    Auparavant, elle a, successivement, occupé le poste de Cheffe du service attractivité du territoire et valorisation de l’image, Directrice de la communication à la Mairie de Carry-le-Rouet, Attachée parlementaire à l’Assemblée nationale, Enseignante à Académie d’Aix-Marseille à Aix-en-Provence et Responsable des relations extérieures à l’agence Plan Créatif à Paris.

    Peggy Molina est détentrice d’un Master 2 Attractivité et Marketing Territorial de l’Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale et d’un Master 2 Journalisme, option Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication (2006) de l’EJCAM.

Table ronde : 40 ans de mutation du journalisme
Table ronde : 40 ans de mutation de la communication
Témoignage de Cécile SAVIN, M2 RECICOM (2019-2020)
Témoignage de Joffrey DUTTO, Consultant média - Licence Info-com & Master CCNC (2015-2018)
Témoignage de Guillaume FAIVRE, Journaliste - Master 2 Information-Communication (2011)
Témoignage de Jérôme Cabane, M2 Information & communication, spécialisation contenus numériques (2012-2013)
Photo
Magali Barthès Barbéro
Formation
Journaliste - Master Journalisme
Promotion
2004-2006

L'école s'appelait encore EJCM lorsque j'en ai été diplômée en 2006. J'y ai passé deux belles années, parachevées par des stages à France Télévisions, à laquelle j'ai consacré mon mémoire de fin d'études, "Quelle place pour le service public dans la médiatisation du sport ? Etude de l'émission Stade 2". Je […] Lire la suite

Photo
Magali Barthès Barbéro
Formation
Journaliste - Master Journalisme
Promotion
2004-2006

L'école s'appelait encore EJCM lorsque j'en ai été diplômée en 2006. J'y ai passé deux belles années, parachevées par des stages à France Télévisions, à laquelle j'ai consacré mon mémoire de fin d'études, "Quelle place pour le service public dans la médiatisation du sport ? Etude de l'émission Stade 2". Je profite de cette occasion pour remercier Marc Bassoni, qui a été mon maître de stage et m'a conseillée pour la rédaction de mon mémoire. Ses cours d'économie m'ont passionnée, tout comme les cours d'histoire de la télévision de Benoit d'Aiguillon. Nous étions 12 dans notre promotion master Journalisme info com et j'avais pour amis Gao Ke, Thomas Delage et Pierre Nebouy, avec lesquels je suis toujours en contact. L'EJCM permet aussi de créer des liens ! Aujourd'hui, je suis journaliste pour la revue La Nouvelle Equipe Française, créée par Lucie Faure et Robert Aron et rééditée en novembre dernier par le petit-fils de Lucie et Edgar Faure, Rodolphe Oppenheimer.

Photo
Marie Marques
Formation
Journaliste - Master Journalisme
Promotion
1985-1987

J’ai quitté le Centre transméditerranéen de la communication (CTMC) en 1987. Trente-cinq ans plus tard, je dirai que l’école de journalisme a changé ma vie. J’y ai appris l’indépendance d'esprit, le goût de « l’autre » et, surtout, la possibilité de faire bouger les lignes, simplement en restant au plus pr […] Lire la suite

Photo
Marie Marques
Formation
Journaliste - Master Journalisme
Promotion
1985-1987

J’ai quitté le Centre transméditerranéen de la communication (CTMC) en 1987. Trente-cinq ans plus tard, je dirai que l’école de journalisme a changé ma vie. J’y ai appris l’indépendance d'esprit, le goût de « l’autre » et, surtout, la possibilité de faire bouger les lignes, simplement en restant au plus près des choses grâce à la quête du mot et du ton justes.

Pendant vingt ans, j’ai donc exercé le métier de rédacteur, plutôt dans les domaines de l'architecture, du paysage, de l’art et du design. Je pratique aussi la photographie et réalise des vidéos ethnographiques. Je suis donc artiste-auteur, et à ce titre sociétaire de la SAIF. J’ai également entrepris une formation de correcteur-réviseur qui me permettra de continuer à travailler longtemps. Je n’ai jamais aimé les retraites.

Avec la complicité de Jean Baudrillard, j’ai créé également Pôle Nord - Pôle Sud - Équateur, l’association qui produit Écritures de la Terre, le livre d'art immatériel écrit par des adolescents francophones autour de leurs patrimoines culturels, que je réalise depuis. Écritures de la Terre est parrainé par la Culture et les Affaires étrangères.
Ce portrait date de l’été 2000. Il a été pris avec mon Minox par Sabine Weiss, alors que j’étais de passage chez elle, à Grimaud. Récemment disparue, elle était la dernière représentante du courant de la photographie humaniste français.

Photo
Julien Achour
Formation
Master Nouvelles Technologies et Informations Stratégiques
Promotion
2000-2005

L'EJCAM m'avait aidé, il y a 17 ans de cela, à forger un esprit de curiosité par rapport aux nouveaux médias, les technologies de l’information et de la communication et à développer la capacité à travailler en équipe. J'avais eu alors la chance de collaborer avec le personnel de cette école et d'y travail […] Lire la suite

Photo
Julien Achour
Formation
Master Nouvelles Technologies et Informations Stratégiques
Promotion
2000-2005

L'EJCAM m'avait aidé, il y a 17 ans de cela, à forger un esprit de curiosité par rapport aux nouveaux médias, les technologies de l’information et de la communication et à développer la capacité à travailler en équipe. J'avais eu alors la chance de collaborer avec le personnel de cette école et d'y travailler pendant mes études, me permettant ainsi de mieux comprendre le fonctionnement d'un réseau. A présent, je contribue, au sein du groupe Decathlon, à garantir une seconde vie à des centaines de milliers de produits sportifs en déployant une stratégie digitale et mondiale. Ceci n’aurait pas été possible sans ces atouts développés au sein de cette école, avec des camarades de promotion qui sont devenus mes meilleurs amis et qui seront, cet été, les témoins de mon mariage avec Audrey, également issue de cette promo.
A l'époque, on était en charge de l'organisation des 20 ans de l’école. On a fini au bazar, en drôle d'état lol.

Photo
Alice Wolter
Formation
Master COMED B
Promotion
2020-2022

J’ai intégré le Master Information Communication COMED B, suite à une reconversion. Ce cursus m’a permis de trouver ma voie, grâce à la richesse des cours théoriques, l’efficacité des nombreux cours pratiques dispensés par des intervenants issus de métiers divers ainsi que la possibilité d’effectuer des st […] Lire la suite

Photo
Alice Wolter
Formation
Master COMED B
Promotion
2020-2022

J’ai intégré le Master Information Communication COMED B, suite à une reconversion. Ce cursus m’a permis de trouver ma voie, grâce à la richesse des cours théoriques, l’efficacité des nombreux cours pratiques dispensés par des intervenants issus de métiers divers ainsi que la possibilité d’effectuer des stages. Cela nous a permis de capitaliser de l’expérience, essentielle pour notre future recherche d’emploi. Diplôme en poche, je me suis lancée sereinement dans le monde du travail !

Linkedin
Photo
Floriane Pecoul
Formation
Master RECICOM
Promotion
2018-2020

Après l’obtention de ma licence en commerce international, j’ai su très vite que je souhaitais m’orienter dans la communication. L’Ecole de Journalisme et de Communication d’Aix-Marseille est apparue comme un choix évident en termes de formation publique sur le territoire. Ne sachant pas vers quelle spécia […] Lire la suite

Photo
Floriane Pecoul
Formation
Master RECICOM
Promotion
2018-2020

Après l’obtention de ma licence en commerce international, j’ai su très vite que je souhaitais m’orienter dans la communication. L’Ecole de Journalisme et de Communication d’Aix-Marseille est apparue comme un choix évident en termes de formation publique sur le territoire. Ne sachant pas vers quelle spécialité de la communication je souhaitais m’orienter, j’ai donc formulé plusieurs vœux de formation au sein de l’école (événementiel, digital, recherche…). J’ai finalement été reçue en RECICOM. Cette formation a été, pour moi, une réelle chance de découvrir certains concepts de la communication et d’approfondir mes connaissances actuelles. La richesse de ce master repose sur son large panel de cours qui englobe aussi bien l’aspect théorique, avec des études de recherches d’auteur et des modèles de communication, que l’aspect pratique avec une réelle éducation autour des médias, des campagnes et techniques de communication. Cette formation m’a permis de mieux appréhender le monde médiatique qui nous entoure. Je n’ai plus le même regard sur l’information que je lis ou j’entends, que ce soit à la télévision ou dans la presse. Il me paraît très important de souligner ce point, à l’heure où l’information se transmet très rapidement, dans un monde ultra-connecté.

De surcroît, grâce aux diverses mises en situation de création de campagnes de communication, j’ai pu débuter dans la vie active en ayant de solides repères. Il y a en majorité une indéniable qualité au sein du panel d’enseignants-chercheurs et de professionnels, passionnés par leur métier et qui arrivent à captiver une salle entière sur des sujets d’actualité. Pour résumer, si vous souhaitez vous spécialiser dans la communication et les médias, l’école est faite pour vous!

Linkedin
Photo
Evi Basile-Commaille
Formation
Doctorat Sciences de l’information et de la communication

Je suis arrivée à Marseille en 2013, alors capitale européenne de la culture, pour commencer mon master Communication (Etudes avancées en Communication et Médias - Innovations sociétales et Numériques, E-COM), après une licence en Science Politique à Montpellier. Entre 2013 et 2015, je valide ainsi mon Mas […] Lire la suite

Photo
Evi Basile-Commaille
Formation
Doctorat Sciences de l’information et de la communication

Je suis arrivée à Marseille en 2013, alors capitale européenne de la culture, pour commencer mon master Communication (Etudes avancées en Communication et Médias - Innovations sociétales et Numériques, E-COM), après une licence en Science Politique à Montpellier. Entre 2013 et 2015, je valide ainsi mon Master 1 puis Master 2 à finalité recherche et professionnelle à l’EJCAM. Durant ces deux années, j’ai le plaisir d’écouter des cours magistraux passionnants, en théorie et méthodologie des SIC (Sciences de l’Information et de la Communication), sur les médias et la société, en écritures (web, journalistique), en économie des médias, en culture générale et de réaliser plusieurs projets professionnels et de recherche.

J’ai validé mon diplôme de Master via la formation continue, c’est-à-dire en lien avec Pôle Emploi, et grâce à un financement de la région pour les frais d’inscription. Après le mémoire de recherche en Master 2, deux de mes professeures me suggèrent de poursuivre en doctorat. Ma directrice de mémoire, puis de thèse, Marie-Pierre Fourquet-Courbet (EJCAM-IMSIC), m’a accompagné dans ce processus de préparation au concours doctoral (que j’ai obtenu !) puis durant mes 4 années de jeune chercheuse au sein de l’IMSIC (Institut Méditerranéen des Sciences de l’Information et de la Communication) et de son axe 3 (« Immersions et influences numériques-médiatiques : productions-écritures, réceptions-expériences »). Ces années sont aussi l’occasion de passer « de l’autre côté » : d’étudiante, devenir monitrice et ainsi donner des cours à des étudiant·es durant 2 ans. En 2019, je soutiens ma thèse intitulée « Communication contre les violences faites aux femmes. De la création au processus de réception des dispositifs de détournement du genre » (en ligne). Ce moment a été l’un des plus forts que j’ai vécu jusqu’à aujourd’hui, intellectuellement et émotionnellement. Je remercie ma directrice de thèse pour sa bienveillance et ses qualités universitaires d’excellence lors du suivi de ma recherche doctorale. Nous continuons, par ailleurs, de travailler ensemble, via mon contrat postdoctoral à l’InCIAM (Institut Créativité et Innovations d’Aix-Marseille), qui traite des campagnes publiques de l’Etat contre les violences sexistes et sexuelles, et via une recherche collective, l’étude « Com-Covid-19 », bénéficiant d’un financement ANR et InCIAM Amidex et portant sur les usages des médias et la régulation des émotions lors de la pandémie de Covid-19.

J’étais venue à Marseille pour y rester 2 ans afin d’obtenir mon master en Information-Communication. Je suis finalement restée 8 ans à l’EJCAM et à l’IMSIC, et j'ai obtenu deux diplômes (master et doctorat) et deux contrats de travail (doctoral et post-doctoral).

Linkedin
Photo
Samuel Azemard
Formation
Master Journalisme en spécialité Radio
Promotion
Président du BDE pour l’année scolaire 2021-2022

Cette école m’a tellement apporté, que je me devais de lui rendre la pareille. C’est pour cela que je me suis impliqué dans la vie de l’école, au sein du BDE.
L’EJCAM a été très vite une évidence pour moi. Tout d’abord, avoir tous les enseignements d’une école reconnue avec les avantages de la régio […] Lire la suite

Photo
Samuel Azemard
Formation
Master Journalisme en spécialité Radio
Promotion
Président du BDE pour l’année scolaire 2021-2022

Cette école m’a tellement apporté, que je me devais de lui rendre la pareille. C’est pour cela que je me suis impliqué dans la vie de l’école, au sein du BDE.
L’EJCAM a été très vite une évidence pour moi. Tout d’abord, avoir tous les enseignements d’une école reconnue avec les avantages de la région, comment refuser de l’intégrer ? Ensuite, Marseille s’impose à nous. Pour le journalisme, c’est une ville extraordinaire ! La richesse de ses rues, la diversité de ses quartiers et le monde associatif qui en découle, permettent d’avoir un terrain de jeu riche pour de jeunes journalistes en devenir.
L’EJCAM, grâce à ses petits effectifs, garantit un accompagnement pédagogique personnalisé. Pendant ces deux années de master, je me suis réellement senti soutenu tant par les intervenants que par le personnel de l’école. La façon dont l’emploi du temps est découpé permet le bon équilibre entre cours théoriques et cours pratiques. Le matériel est à la hauteur des effectifs présents à l’EJCAM. Tous les étudiants peuvent utiliser tant les micros en radio que les caméras en télé. Les logiciels de montage sont ceux utilisés par les rédactions. Une fois en stage, nous ne sommes absolument pas perdus.
Personnellement, j’ai vécu ces deux années avec beaucoup de bonheur. J’ai choisi la spécialité radio par défaut car je ne voulais pas porter le matériel télé |LOL|. Pourtant, cette deuxième année en radio a été extraordinaire car même si je n’avais aucune appétence pour ce format, j’ai énormément appris. La rigueur, la rapidité et le montage sont des éléments qui me serviront pour n’importe quel format. On peut également se demander pour quelles raisons, il n’y a aucune spécialité en presse écrite ou en web. Les cours dans ces secteurs sont maintenus quel que soit la spécialité. Ce qui permet de rester polyvalent sur tous les formats.
Enfin, à l’EJCAM, grâce à ces petits effectifs, le corps enseignant et les intervenants sont très à l’écoute. Nous sommes force de proposition comme dans une réelle rédaction. Dès que nous avons un projet, nous pouvons le proposer et s’il est réalisable d’un point de vue matériel, l’école est la première partante pour le réaliser. Je ne regrette absolument rien. Je me suis senti à ma place au sein de ma promotion, et en confiance avec les intervenants. J’encourage tous les futurs journalistes à postuler.

Linkedin

Les célébrations des 40 ans de l'EJCAM en photos