Aller au contenu principal

Témoignages

  • Photo
    Cécile Savin
    Cécile Savin
    Formation
    Master RECICOM
    Promotion
    2019-2021

    Cécile Savin est détentrice d’un Master 2 Recherche, étude et conseil en information, communication et médias. Elle occupe actuellement le poste de cheffe de projet communication chez Axome - Brand & Tech.

  • Photo
    Alice Wolter
    Formation
    Master COMED B
    Promotion
    2020-2022

    J’ai intégré le Master Information Communication COMED B, suite à une reconversion. Ce cursus m’a permis de trouver ma voie, grâce à la richesse des cours théoriques, l’efficacité des nombreux cours pratiques dispensés par des intervenants issus de métiers divers ainsi que la possibilité d’effectuer des st […] Lire la suite

    Photo
    Alice Wolter
    Formation
    Master COMED B
    Promotion
    2020-2022

    J’ai intégré le Master Information Communication COMED B, suite à une reconversion. Ce cursus m’a permis de trouver ma voie, grâce à la richesse des cours théoriques, l’efficacité des nombreux cours pratiques dispensés par des intervenants issus de métiers divers ainsi que la possibilité d’effectuer des stages. Cela nous a permis de capitaliser de l’expérience, essentielle pour notre future recherche d’emploi. Diplôme en poche, je me suis lancée sereinement dans le monde du travail !

    Linkedin
  • Photo
    Samuel Azemard
    Formation
    Master Journalisme en spécialité Radio
    Promotion
    Président du BDE pour l’année scolaire 2021-2022

    Cette école m’a tellement apporté, que je me devais de lui rendre la pareille. C’est pour cela que je me suis impliqué dans la vie de l’école, au sein du BDE.
    L’EJCAM a été très vite une évidence pour moi. Tout d’abord, avoir tous les enseignements d’une école reconnue avec les avantages de la régio […] Lire la suite

    Photo
    Samuel Azemard
    Formation
    Master Journalisme en spécialité Radio
    Promotion
    Président du BDE pour l’année scolaire 2021-2022

    Cette école m’a tellement apporté, que je me devais de lui rendre la pareille. C’est pour cela que je me suis impliqué dans la vie de l’école, au sein du BDE.
    L’EJCAM a été très vite une évidence pour moi. Tout d’abord, avoir tous les enseignements d’une école reconnue avec les avantages de la région, comment refuser de l’intégrer ? Ensuite, Marseille s’impose à nous. Pour le journalisme, c’est une ville extraordinaire ! La richesse de ses rues, la diversité de ses quartiers et le monde associatif qui en découle, permettent d’avoir un terrain de jeu riche pour de jeunes journalistes en devenir.
    L’EJCAM, grâce à ses petits effectifs, garantit un accompagnement pédagogique personnalisé. Pendant ces deux années de master, je me suis réellement senti soutenu tant par les intervenants que par le personnel de l’école. La façon dont l’emploi du temps est découpé permet le bon équilibre entre cours théoriques et cours pratiques. Le matériel est à la hauteur des effectifs présents à l’EJCAM. Tous les étudiants peuvent utiliser tant les micros en radio que les caméras en télé. Les logiciels de montage sont ceux utilisés par les rédactions. Une fois en stage, nous ne sommes absolument pas perdus.
    Personnellement, j’ai vécu ces deux années avec beaucoup de bonheur. J’ai choisi la spécialité radio par défaut car je ne voulais pas porter le matériel télé |LOL|. Pourtant, cette deuxième année en radio a été extraordinaire car même si je n’avais aucune appétence pour ce format, j’ai énormément appris. La rigueur, la rapidité et le montage sont des éléments qui me serviront pour n’importe quel format. On peut également se demander pour quelles raisons, il n’y a aucune spécialité en presse écrite ou en web. Les cours dans ces secteurs sont maintenus quel que soit la spécialité. Ce qui permet de rester polyvalent sur tous les formats.
    Enfin, à l’EJCAM, grâce à ces petits effectifs, le corps enseignant et les intervenants sont très à l’écoute. Nous sommes force de proposition comme dans une réelle rédaction. Dès que nous avons un projet, nous pouvons le proposer et s’il est réalisable d’un point de vue matériel, l’école est la première partante pour le réaliser. Je ne regrette absolument rien. Je me suis senti à ma place au sein de ma promotion, et en confiance avec les intervenants. J’encourage tous les futurs journalistes à postuler.

    Linkedin
  • Photo
    Evi Basile-Commaille
    Formation
    Doctorat Sciences de l’information et de la communication

    Je suis arrivée à Marseille en 2013, alors capitale européenne de la culture, pour commencer mon master Communication (Etudes avancées en Communication et Médias - Innovations sociétales et Numériques, E-COM), après une licence en Science Politique à Montpellier. Entre 2013 et 2015, je valide ainsi mon Mas […] Lire la suite

    Photo
    Evi Basile-Commaille
    Formation
    Doctorat Sciences de l’information et de la communication

    Je suis arrivée à Marseille en 2013, alors capitale européenne de la culture, pour commencer mon master Communication (Etudes avancées en Communication et Médias - Innovations sociétales et Numériques, E-COM), après une licence en Science Politique à Montpellier. Entre 2013 et 2015, je valide ainsi mon Master 1 puis Master 2 à finalité recherche et professionnelle à l’EJCAM. Durant ces deux années, j’ai le plaisir d’écouter des cours magistraux passionnants, en théorie et méthodologie des SIC (Sciences de l’Information et de la Communication), sur les médias et la société, en écritures (web, journalistique), en économie des médias, en culture générale et de réaliser plusieurs projets professionnels et de recherche.

    J’ai validé mon diplôme de Master via la formation continue, c’est-à-dire en lien avec Pôle Emploi, et grâce à un financement de la région pour les frais d’inscription. Après le mémoire de recherche en Master 2, deux de mes professeures me suggèrent de poursuivre en doctorat. Ma directrice de mémoire, puis de thèse, Marie-Pierre Fourquet-Courbet (EJCAM-IMSIC), m’a accompagné dans ce processus de préparation au concours doctoral (que j’ai obtenu !) puis durant mes 4 années de jeune chercheuse au sein de l’IMSIC (Institut Méditerranéen des Sciences de l’Information et de la Communication) et de son axe 3 (« Immersions et influences numériques-médiatiques : productions-écritures, réceptions-expériences »). Ces années sont aussi l’occasion de passer « de l’autre côté » : d’étudiante, devenir monitrice et ainsi donner des cours à des étudiant·es durant 2 ans. En 2019, je soutiens ma thèse intitulée « Communication contre les violences faites aux femmes. De la création au processus de réception des dispositifs de détournement du genre » (en ligne). Ce moment a été l’un des plus forts que j’ai vécu jusqu’à aujourd’hui, intellectuellement et émotionnellement. Je remercie ma directrice de thèse pour sa bienveillance et ses qualités universitaires d’excellence lors du suivi de ma recherche doctorale. Nous continuons, par ailleurs, de travailler ensemble, via mon contrat postdoctoral à l’InCIAM (Institut Créativité et Innovations d’Aix-Marseille), qui traite des campagnes publiques de l’Etat contre les violences sexistes et sexuelles, et via une recherche collective, l’étude « Com-Covid-19 », bénéficiant d’un financement ANR et InCIAM Amidex et portant sur les usages des médias et la régulation des émotions lors de la pandémie de Covid-19.

    J’étais venue à Marseille pour y rester 2 ans afin d’obtenir mon master en Information-Communication. Je suis finalement restée 8 ans à l’EJCAM et à l’IMSIC, et j'ai obtenu deux diplômes (master et doctorat) et deux contrats de travail (doctoral et post-doctoral).

    Linkedin
  • Photo
    Floriane Pecoul
    Formation
    Master RECICOM
    Promotion
    2018-2020

    Après l’obtention de ma licence en commerce international, j’ai su très vite que je souhaitais m’orienter dans la communication. L’Ecole de Journalisme et de Communication d’Aix-Marseille est apparue comme un choix évident en termes de formation publique sur le territoire. Ne sachant pas vers quelle spécia […] Lire la suite

    Photo
    Floriane Pecoul
    Formation
    Master RECICOM
    Promotion
    2018-2020

    Après l’obtention de ma licence en commerce international, j’ai su très vite que je souhaitais m’orienter dans la communication. L’Ecole de Journalisme et de Communication d’Aix-Marseille est apparue comme un choix évident en termes de formation publique sur le territoire. Ne sachant pas vers quelle spécialité de la communication je souhaitais m’orienter, j’ai donc formulé plusieurs vœux de formation au sein de l’école (événementiel, digital, recherche…). J’ai finalement été reçue en RECICOM. Cette formation a été, pour moi, une réelle chance de découvrir certains concepts de la communication et d’approfondir mes connaissances actuelles. La richesse de ce master repose sur son large panel de cours qui englobe aussi bien l’aspect théorique, avec des études de recherches d’auteur et des modèles de communication, que l’aspect pratique avec une réelle éducation autour des médias, des campagnes et techniques de communication. Cette formation m’a permis de mieux appréhender le monde médiatique qui nous entoure. Je n’ai plus le même regard sur l’information que je lis ou j’entends, que ce soit à la télévision ou dans la presse. Il me paraît très important de souligner ce point, à l’heure où l’information se transmet très rapidement, dans un monde ultra-connecté.

    De surcroît, grâce aux diverses mises en situation de création de campagnes de communication, j’ai pu débuter dans la vie active en ayant de solides repères. Il y a en majorité une indéniable qualité au sein du panel d’enseignants-chercheurs et de professionnels, passionnés par leur métier et qui arrivent à captiver une salle entière sur des sujets d’actualité. Pour résumer, si vous souhaitez vous spécialiser dans la communication et les médias, l’école est faite pour vous!

    Linkedin
  • Photo
    Joffrey Dutto
    Formation
    Licence Info-com & Master CCNC
    Promotion
    2015-2018

    Joffrey Dutto a eu plusieurs expériences professionnelles : Assistant Communication et Commercial, Assistant Conseil Plurimédias, Traffic Manager, Consultant médias, Chef de projet.
    Sa dernière expérience : Consultant chez Dentsu.

  • Photo
    Guillaume Faivre
    Formation
    Master 2 Information-Communication
    Promotion
    2009-2011

    Guillaume Faivre a démarré sa carrière à "La Provence" comme correspondant de presse et à LCM, La Chaîne Marseille, comme chroniqueur livres. Puis, après avoir compris que la presse était en crise, il a décidé de se réorienter pour devenir journaliste municipal.

  • Photo
    Magali Barthès Barbéro
    Formation
    Journaliste - Master Journalisme
    Promotion
    2004-2006

    L'école s'appelait encore EJCM lorsque j'en ai été diplômée en 2006. J'y ai passé deux belles années, parachevées par des stages à France Télévisions, à laquelle j'ai consacré mon mémoire de fin d'études, "Quelle place pour le service public dans la médiatisation du sport ? Etude de l'émission Stade 2". Je […] Lire la suite

    Photo
    Magali Barthès Barbéro
    Formation
    Journaliste - Master Journalisme
    Promotion
    2004-2006

    L'école s'appelait encore EJCM lorsque j'en ai été diplômée en 2006. J'y ai passé deux belles années, parachevées par des stages à France Télévisions, à laquelle j'ai consacré mon mémoire de fin d'études, "Quelle place pour le service public dans la médiatisation du sport ? Etude de l'émission Stade 2". Je profite de cette occasion pour remercier Marc Bassoni, qui a été mon maître de stage et m'a conseillée pour la rédaction de mon mémoire. Ses cours d'économie m'ont passionnée, tout comme les cours d'histoire de la télévision de Benoit d'Aiguillon. Nous étions 12 dans notre promotion master Journalisme info com et j'avais pour amis Gao Ke, Thomas Delage et Pierre Nebouy, avec lesquels je suis toujours en contact. L'EJCM permet aussi de créer des liens ! Aujourd'hui, je suis journaliste pour la revue La Nouvelle Equipe Française, créée par Lucie Faure et Robert Aron et rééditée en novembre dernier par le petit-fils de Lucie et Edgar Faure, Rodolphe Oppenheimer.

  • Photo
    Julien Achour
    Formation
    Master Nouvelles Technologies et Informations Stratégiques
    Promotion
    2000-2005

    L'EJCAM m'avait aidé, il y a 17 ans de cela, à forger un esprit de curiosité par rapport aux nouveaux médias, les technologies de l’information et de la communication et à développer la capacité à travailler en équipe. J'avais eu alors la chance de collaborer avec le personnel de cette école et d'y travail […] Lire la suite

    Photo
    Julien Achour
    Formation
    Master Nouvelles Technologies et Informations Stratégiques
    Promotion
    2000-2005

    L'EJCAM m'avait aidé, il y a 17 ans de cela, à forger un esprit de curiosité par rapport aux nouveaux médias, les technologies de l’information et de la communication et à développer la capacité à travailler en équipe. J'avais eu alors la chance de collaborer avec le personnel de cette école et d'y travailler pendant mes études, me permettant ainsi de mieux comprendre le fonctionnement d'un réseau. A présent, je contribue, au sein du groupe Decathlon, à garantir une seconde vie à des centaines de milliers de produits sportifs en déployant une stratégie digitale et mondiale. Ceci n’aurait pas été possible sans ces atouts développés au sein de cette école, avec des camarades de promotion qui sont devenus mes meilleurs amis et qui seront, cet été, les témoins de mon mariage avec Audrey, également issue de cette promo.
    A l'époque, on était en charge de l'organisation des 20 ans de l’école. On a fini au bazar, en drôle d'état lol.

  • Photo
    Marie Marques
    Formation
    Journaliste - Master Journalisme
    Promotion
    1985-1987

    J’ai quitté le Centre transméditerranéen de la communication (CTMC) en 1987. Trente-cinq ans plus tard, je dirai que l’école de journalisme a changé ma vie. J’y ai appris l’indépendance d'esprit, le goût de « l’autre » et, surtout, la possibilité de faire bouger les lignes, simplement en restant au plus pr […] Lire la suite

    Photo
    Marie Marques
    Formation
    Journaliste - Master Journalisme
    Promotion
    1985-1987

    J’ai quitté le Centre transméditerranéen de la communication (CTMC) en 1987. Trente-cinq ans plus tard, je dirai que l’école de journalisme a changé ma vie. J’y ai appris l’indépendance d'esprit, le goût de « l’autre » et, surtout, la possibilité de faire bouger les lignes, simplement en restant au plus près des choses grâce à la quête du mot et du ton justes.

    Pendant vingt ans, j’ai donc exercé le métier de rédacteur, plutôt dans les domaines de l'architecture, du paysage, de l’art et du design. Je pratique aussi la photographie et réalise des vidéos ethnographiques. Je suis donc artiste-auteur, et à ce titre sociétaire de la SAIF. J’ai également entrepris une formation de correcteur-réviseur qui me permettra de continuer à travailler longtemps. Je n’ai jamais aimé les retraites.

    Avec la complicité de Jean Baudrillard, j’ai créé également Pôle Nord - Pôle Sud - Équateur, l’association qui produit Écritures de la Terre, le livre d'art immatériel écrit par des adolescents francophones autour de leurs patrimoines culturels, que je réalise depuis. Écritures de la Terre est parrainé par la Culture et les Affaires étrangères.
    Ce portrait date de l’été 2000. Il a été pris avec mon Minox par Sabine Weiss, alors que j’étais de passage chez elle, à Grimaud. Récemment disparue, elle était la dernière représentante du courant de la photographie humaniste français.